Modification de la Constitution : Alpha Condé en (rase) campagne

Modification de la Constitution : Alpha Condé en (rase) campagne

Chez le Président Alpha Condé et son clan, c’est la campagne avant l’heure. Le Chef de l’Exécutif guinéen, ses principaux lieutenants qui tiennent mordicus au projet de changement constitutionnel, font actuellement le tour de la Guinée pour convaincre les citoyens de rallier leur cause. Pour y arriver, la mouvance présidentielle ne lésine pas sur les moyens. Argent, gadgets aux couleurs du RPG arc-en-ciel, sacs de riz, véhicules de transport pour la propagande et surtout plein de promesses, les propositions ne manquent pas.
Acculé par les interminables manifestations du FNDC, claquemuré dans un silence de cimetière depuis des semaines, Alpha Condé sort peu à peu de son ‘’sommeil’’. Il expose également petit-à-petit son idée pour la nouvelle Constitution. D’abord à N’Zérékoré où il a décoché des flèches à l’encontre de ses opposants et leurs militants. Le chef de l’Etat s’est dit convaincu qu’il existe désormais deux Guinées. Mais c’est en Haute-Guinée, fief du RPG arc-en-ciel, qu’Alpha s’est beaucoup plus illustré, le samedi 23 novembre. Accueilli par une foule en liesse à Kankan, le Président a fait allusion à la Guinée qui ‘’avance’’, avant de s’en prendre aux anciens premiers ministres et aux politiciens originaire de la Haute-Guinée hostiles à la nouvelle Constitution : « Ici vous représentez la Guinée qui avance, la jeunesse guinéenne, les femmes qui regardent vers l’avant. Laissons ceux qui regardent dans le rétroviseur, qui veulent nous ramener dans le passé où ils passaient du temps à piller pour leurs propres profits. Ils ont la nostalgie, ils n’ont pas de programme. Ils ne connaissent pas les préoccupations du peuple, la souffrance. Nous, nous sommes tournés vers l’avenir. Les travaux commencent à donner leurs fruits. C’est vrai que nous n’avons pas beaucoup de routes. Les autres pays, quand ils sont venus, ils ont trouvé ce qu’ont fait les autres. Nous, qu’est-ce que nous avons trouvé ? Le désert. Mais ne nous trompons pas. Le président Conté n’est pas responsable. Il a dit que lui il ne connait pas, faites ce qui est bon pour le pays. Les anciens Premiers ministres qui parlent aujourd’hui pour mener la Guinée en arrière, ça ne se fera plus. Alors ne vous laissez pas impressionner. Certains des enfants de Kankan sont perdus parce qu’ils se sont vendus à ceux qui sont nos ennemis, parce qu’ils préfèrent l’argent. Mais quand ils viendront à Kankan, vous allez leur montrer qu’ils n’ont plus de place. ».

Mamadou acine Diallo

Dernière modification lelundi, 25 novembre 2019 18:03
Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Décembre 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31