Blocage des frontières : Le GOHA dénonce le deux poids, deux mesures

Blocage des frontières : Le GOHA dénonce le deux poids, deux mesures

Le GOHA, groupe organisé des hommes d'affaires, a réagi à l'entrée sur le territoire guinéen d'un groupe de travailleurs chinois, officiellement venus construire un chemin de fer. Dans une déclaration transmise à notre rédaction le groupe a fustigé ce traitement de faveur alors que plusieurs de ses membres sont bloqués aux frontières. Lisez !

Déclaration

Le Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA) souhaite à tous les fidèles musulmans de Guinée une bonne fin du mois saint de ramadan et profite de l’occasion pour remercier les commerçants pout tous les sacrifices consentis afin de rendre accessibles les denrées de 1ère nécessité.
Par ailleurs, le GOHA constate que la mauvaise gestion de la pandémie par les autorités à tous les niveaux impact considérablement les activités économiques nationales, malgré les promesses faites comme d’habitude par l’abonné aux promesses.
Entretemps, certaines de nos compatriotes commerçantes sont bloquées au Sénégal, faute d’autorisation d’entrée en territoire Guinéen, terre de leurs ancêtres, alors que plus de 200 chinois sont accueillis soi-disant pour la construction d’un chemin de fer (une promesse de plus).
Cette ignorance totale du sort de nos compatriotes en détresse prouve si besoin en était encore, le mépris de nos dirigeants face au sort du guinéen. Or, un Etat responsable est soucieux du sort de ses ressortissants, où qu’ils se trouvent.
C’est pourquoi, le Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA) invite tous les patriotes à se joindre à lui pour réclamer le retour en terre guinéenne de nos sœurs bloquées au Sénégal.
Le Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA) exige du gouvernement la prise des mesures appropriées afin de permettre à nos sœurs de retrouver leurs familles, surtout en cette période de pandémie.
Le Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA) est confiant du fait que tôt ou tard, le peuple finit toujours par triompher, quelles que soient les précautions prises par un dictateur.

Conakry le 21 Mai 2020
Le Président du GOHA
Chérif Mohamed Abdallah

Dernière modification lejeudi, 21 mai 2020 13:11
Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Juin 2020 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30