Grogne en Haute Guinée : Siguiri met les poings sur les ires

Grogne en Haute Guinée : Siguiri met les poings sur les ires

La colère monte en Haute Guinée. Le régime y fait face à une dénonciation de plus en plus accrue de sa gouvernance. À Faranah, Kissidougou, Kankan, Kérouané, Siguiri, une fois n’est pas coutume, on ne décolère pas à cause des nombreuses promesses non tenues du président Alpha Condé. Les secousses sont sensibles jusqu’à Beyla. Kankan, capitale administrative de la Haute Guinée, a donné le ton dès le lundi 22 juin dernier. Fatigués de broyer du noir, des jeunes ont investi la rue pour crier à EDG tout le bien qu’ils pensent de sa desserte en électricité. Des émissaires font la navette depuis, entre Conakry et les fiefs traditionnels du parti au pourboire, pour calmer les esprits, avec plus ou moins de succès. Le ministre de l’administration du trottoir sera vertement dénoncé d’ailleurs le lundi 29 juin. « Bouréma Condé n’y peut rien. Nous ne voulons même pas le voir. Bouréma Condé sait qu’il n’y a pas de courant à Kankan. Ça fait 10 ans, ils sont au pouvoir. On connait les constructions qu’il a faites ici. Il y a toujours le courant chez lui, et nos parents sont dans le noir. On va le rencontrer pour nous dire que du mensonge. On ne veut plus écouter du mensonge. On ne veut que du courant. Aucun ministre n’y pourra quelque chose. La seule solution, c’est l’électricité. Même si le camp de Kankan sort demain, nous allons manifester », dixit Ousmane Kaba, président du mouvement des grognards. Le même jour à Kouroussa, les enseignants ont boycotté la reprise des cours pour aller réclamer leurs primes à la direction préfectorale de l’éducation. À Siguiri, gros bastion du Grimpeur, Guinée avant tout, une association de militants du RPG arc-en-ciel, a fait son bilan des mandats présidentiels d’Alpha Condé dans la préfecture. Promesses non tenues, conflits communautaires, pratiques anti-démocratiques, la colère est grande et apparemment partagée...

De la liste des promesses non tenues à celle des conflits communautaires et leurs victimes, en passant l’amertume de l’Association « La Guinée d’abord,» qui a pignon sur rue dans le secteur, les Siguirikas ont préféré dire ce qu’ils de …ce qu’ils vivent au quotidien. Bon appétit ! C’est le cas de le dire

Liste des conflits communautaires restés impunis pendants deux mandats du président Alpha condé (2010-2020) dans la préfecture de Siguiri

Ce laisser-aller engendré et renforcé par le régime en place n'a fait que créer des relations d’animosité entre les communautés qui sont voisines depuis des siècles. En deux mandats, nous avons su à Siguiri que l'absence de l'autorité de l'Etat peut nous mener au pire. Et il en est ainsi dans les autres préfectures de notre pays.

1. Norassoba - Doura : deux morts et plusieurs blessés
2. Toguinfing - Goungoroma : un mort plusieurs blessés
3. Banko -  Lenkèkoro : trois morts plusieurs blessés
4. Lenkèkoro Kinièba - Nafadji : un mort
5. Kouremalé Kolenda : un mort plusieurs blessés
6. Fanafanako - Mansala : plusieurs blessés
7. Toungui Kèdala : trois morts, plusieurs blessés
8. Alahiné Djanbaya : un mort
9. Sèla – Faraba : plusieurs blessés
10. Korèkorè – Faraba : plusieurs blessés
11. Tintisabany Kolenda : un mort, plusieurs blessés
12. Farabalen Sofèny : plusieurs blessés
13. Balandougou - Konomakoura : un mort
14. Soumbarakoba Tonson : plusieurs blessés
15. TiguibriNiandakora : un mort, plusieurs blessés
16. Bafingkoba Waran : plusieurs blessés
17. Sournbaraya Diaraya : trois morts, plusieurs blessés
18. Alahinè Dala : plusieurs blessés
19. Damisakoro Djilibakoro : deux morts, plusieurs blessés
20. Bougoulan - Tonbany : plusieurs blessés

Les promesses non tenues à Siguiri

1) Le Pont entre Siguiri Kinièbakoro pour désenclaver Siguiri-Mandiana
2) L’électrification de Siguiri
3) Adduction d’eau
4) La construction du barrage Foumi
5) La réhabilitation du chemin de fer Conakry-Kankan
6) Le pont entre Kosongna et Kotoulenda
7) Siguiri, Petit Paris de la Guinée
8-Les promesses individuelles seront citées après

Les bulletins 2 et 3 de l’Association:« La Guinée avant tout. »

Bulletin n° 2

L'association « La Guinée avant tout » est née à Siguiri avec le label « Siguiri avant tout.»

En tant que militants du RPG/AEC à la base, nous savons que c'est le Président Professeur Alpha Condé qui a déstabilise son parti en créant la discorde entre les responsables dans les sections du RPG partout en Guinée.

Dans les sections de : Kankan, Kissidougou, Kankan, Kérouané, Beyla, Siguiri, le Président Alpha a volontiers opposé les responsables de son parti créant la brouille pour qu'il puisse imposer ses idées sans user des voies démocratiques. Les responsables du parti ne doivent pas se baser sur les principes de leur parti, mais ils doivent devenir des béni-oui-oui devant leur professeur omnipotent. Tous les responsables attestent nos affirmations pour les avoir vécus chacun dans son fiefs.

C’est le temps de la bouche ouverte et des actions concrètes pour décider autrement.

Siguiri, le 24 Juin 2020

L'Association

Bulletin n° 3

Les chantiers de pavage créés à Franinko dans la ville de Siguiri sont en train de créer de gros ennuis aux habitants de ce quartier. 1l y a plus d'un an que ces chantiers sont créés sous "Initiatives présidentielles". Les riverains ont émis l'idée que si le temps de réalisation devait excéder la saison sèche, alors, les maisons situées tout près porteront un coup dur en s'écroulant. Car, elles ne peuvent supporter l'humidité créée par les eaux stagnantes accumulées pour les travaux. D'aucuns en veulent à l'entrepreneur à tort sans se rendre compte que c'est le mal du régime en place.

Le rôle joué par Siguiri dans la montée d’Alpha au pouvoir devrait attirer les grands travaux dans cette préfecture. Mais hélas ! En deux mandats, Siguiri n'a ni eau, ni électricité, ni une bonne justice.

Siguiri, le 26 Juin 2020

L’Association 

Dernière modification lemardi, 30 juin 2020 16:07
Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Juillet 2020 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31