Alternance démocratique : L’opposition "plurielle" reconsidère sa stratégie

Alternance démocratique : L’opposition "plurielle" reconsidère sa stratégie

L’opposition guinéenne "TTC", qu’elle soit républicaine, du centre, de l’Est ou de l’Ouest, s'est réunie ce jeudi 28 novembre au siège de l’UFDG pour discuter des possibilités de relancer un « cadre de concertation de l’opposition politique » pour dit-on, faire respecter les lois de la République.

Le chef de pile de l’opposition explique : « Nous allons échanger les informations, définir les stratégies pour faire respecter les lois de la République en matière électorale, mais aussi dans les autres domaines. Parce que le combat républicain que nous menons face à ce pouvoir est qu’il faut d’abord respecter la loi, faire respecter les droits humains. Nous sommes en face d’un pouvoir qui n’a aucun égard pour les lois de la République, pour la démocratie. Si chacun lutte de son côté, c’est sûr que notre combat va être affirmé. Donc on a décidé de récréer le cadre de concertation, d’échange d’informations et de définition de stratégie pour obtenir le respect des lois, de nos droits en tant qu’opposition ».

Ce n’est pas tout, l’opposition a également discuté du déroulement du processus électoral. Si le recensement a commencé, l’opposition dit déplorer certaines irrégularités : « Il y a des kits qui manquent, des récépissés qui manquent. À date, il y a beaucoup de circonscriptions dans lesquelles l’enrôlement n’a pas commencé ». L’opposition dit déplorer également l’absence d’une communication claire sur les actions à mener lors de cette révision. Mais « nous allons prendre les dispositions pour que les recommandations pertinentes de la mission d’audit soient respectées. Que tous les Guinéens puissent se faire enrôler » a averti la Petite Cellule Dalein Diallo. Pour le moment, aucune annonce n’a été faite sur cette stratégie, elle va se faire lors d’une conférence de presse très prochainement pour définir la stratégie pour améliorer le processus et quoi faire si cette stratégie ne marche pas, dit le chef de file de l’opposition.

Notons que seuls les membres du CAR étaient absents, même si Amadéus Oury Bah de l’UDD lui était présent à cette rencontre au QG de l’UFDG. Il faisait ami-ami avec les autres leaders et se tapotaient sur les épaules et échangeait des chauds poignés de mains.

Oumar Tély Diallo

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Décembre 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31