Arrêt du train Conakry Express : Les usagers en plein calvaire

Arrêt du train Conakry Express : Les usagers en plein calvaire

Le train ‘’Conakry express’’ qui faisait la navette entre Kaloum et Kagbelen est à l’arrêt depuis quelques semaines. Une situation qui accentue la souffrance des usagers de Conakry et environs. Aux arrêts de bus, l’attente est longue et ennuyeuse.
Arrêté à Sonfonia depuis plus de 45 minutes, Mamadou Dian Bah a du mal à se trouver un taxi pour se rendre à son lieu de travail. « Je loge à Sonfonia. Pour que j’arrive à mon lieu de travail à 8 heures, il faut que je me lève à 5 heures ou à 6 heures pour attendre le train à la gare. Aujourd’hui, il ne circule pas, aucune raison ne nous a été donnée. Donc, nous demandons aux autorités de faire en sorte que la population soit soulagée en mettant le train en marche ». En plus de déplorer la situation, Saidouba Bangoura, cet autre citoyen fustige le silence coupable des autorités autour de l’arrêt brusque du train qui transporte des milliers de passagers journalièrement. Il leur demande des explications. « Je demande aux responsables de ce train de communiquer pour qu’on sache ce qui ne va pas. Aujourd’hui, il y a beaucoup de canaux de communication. Il faut dire à la population ce qui a occasionné l’arrêt du train».
Des explications qui ne semblent pas être pour demain. Selon des indiscrétions, le train est dans l'incapacité de bouger car les ordures que de petits malins déversent sur les rails, ne sont plus dégagées. En cause, la société en charge de ce boulot n’aurait pas perçu son dû. D’autres cherchent plutôt les raisons de cet arrêt dans la mauvaise gestion des recettes du Conakry express. Pour  en savoir plus, nous avons tenté de joindre le directeur national du chemin de fer de Guinée, en vain.

Il faut noter que ce train n’est pas à son premier arrêt. En octobre 2016, China International Fund (CIF), la société qui l’exploitait avait arrêté ses activités. En cause des bisbilles autour de la signature de certains documents dans le cadre du partenariat public privé. Après plusieurs négociations entre la Guinée et ladite société, le Président guinéen, Alpha Condé a publié le 13 juillet 2018 un décret de réquisition dudit train. Ce même décret a chargé la société nationale des chemins de fer de Guinée (SNCFG) de l’administration et de la gestion de tous les équipements et installations de ce moyen de transport. En attendant la reprise des activités ‘’Conakry express’’, de nombreux citoyens devront prendre leur mal en patience et affronter au quotidien les tracasseries de nos taxis et minibus.

Lébéré Baldé

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Octobre 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31