Conakry : Un mort dans une débandade

Conakry : Un mort dans une débandade

Le 2 septembre, le pêcheur El hadj Alpha Bangoura alias Aoulo a trouvé la mort dans une course-poursuite avec les agents de l’Office central anti drogue (OCAD) 2, au port de pêche artisanal de Kaporo-rail, commune de Ratoma. Les agents y étaient déployés pour traquer des vendeurs et consommateurs de chanvre-indien. A leur descente, pris de peur, pêcheurs, jeunes et autres se sont dispersés, ce qui a conduit Alpha Bangoura à se jeter dans l’eau où il s’est heurté fatalement à un objet contondant. A la suite du drame, aux environs de 13 heures, des heurts ont éclaté entre les agents de l’OCAD et les jeunes du quartier affectés par la mort du jeune homme, perturbant ainsi la circulation. Du gaz lacrymogène pour disperser les grognards qui dénoncent, en outre, trois pertes similaires dans le passé.

 « Ce sont des agents de l’anti-drogue qui sont descendus ici pour prendre des consommateurs du chanvre-indien. Mais ils ont l’habitude de le faire. Aujourd’hui, ils ont pourchassé des jeunes jusqu’un d’entre eux s’est jeté en mer. Ils ont encore refusé qu’on lui porte assistance jusqu’à ce que mort s’en est suivi », a confié une source anonyme citée par des confrères. Au bout de quelques heures d’échauffourées, des agents de la Compagnie mobile d’intervention et de sécurité (CMIS) ont finalement rétabli l'ordre. Un confrère rapporte que les agents de la CMIS ont commencé par s’entretenir avec les jeunes avant de prendre position pour rétablir la circulation.

 « Je n’étais pas sur les lieux au moment des faits. Donc, je ne sais pas exactement ce qui s’est passé. Mais, selon le chef du secteur qui m’a téléphoné, il semblerait que c’est la brigade anti-drogue qui est arrivée sur les lieux. Je ne sais pas si elle était en mission là-bas ou si elle était de passage. Les agents auraient aperçu un groupe de jeunes qui, d’après leurs explications, étaient en train de se droguer. Donc, ils ont tenté d’interpeller ces jeunes. Je ne sais pas s’ils ont pu interpeller certains. Mais, en tout cas, d’autres ont pris la tangente », a expliqué le chef du quartier, Alsény Soumah. Et de renchérir : « Avec les agents de la gendarmerie de Kaporo, nous avons tenté de nous approcher des jeunes pour en savoir plus. Mais nous n’avons pas pu, parce qu’ils étaient surexcités et avaient même commencé à jeter des pierres. C’est pourquoi, moi, j’ai quitté les lieux. C’est ainsi que j’ai appelé le colonel Balla Samoura pour que vraiment des dispositions soient prises ».

Agée de trente-cinq ans El hadj Alpha Bangoura est originaire de la sous-préfecture de Khorira, préfecture de Dubréka, célibataire sans enfants.

Yaya Doumbouya

Dernière modification lelundi, 02 septembre 2019 19:54
Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Décembre 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31