Répression des manifestations politiques : Le FNDC enterre Saidou Diallo ce vendredi

Répression des manifestations politiques : Le FNDC enterre Saidou Diallo ce vendredi

Dans un communiqué publié, ce jeudi, le FNDC a annoncé l’enterrement du jeune Mamadou Saidou Diallo, assassiné le 7 décembre. Sa mort porte à 26 le nombre de personnes tuées depuis le début des mouvements du FNDC. Saidou sera enterré au cimetière de Bambéto.

Communiqué

Le FNDC continue d’enregistrer des cas de décès parmi ses sympathisants tombés sous les balles d’un pouvoir irresponsable et criminel.
Le jeune élève Mamadou Saidou Diallo âgé de 24 ans a été atteint par une balle à bout portant le 07 décembre dernier lorsqu’il regagnait son domicile après l’inhumation des huit dernières victimes des répressions barbares commises sur les sympathisants du FNDC. Il a succombé à ses blessures le lendemain malgré les soins intensifs qu’il a reçus à l’hôpital.

La mort de cette dernière victime porte à vingt-six le nombre de personnes assassinées depuis le déclenchement des manifestations du FNDC. Ce sont tous des jeunes à la fleur de l’âge dont le seul crime a été de s’opposer au projet maléfique de troisième mandat voulu par M. Alpha Condé.

Une fois n’est pas coutume, ce vendredi 27 décembre 2019, le FNDC va organiser des funérailles dignes pour ce martyr de la démocratie suivant le programme ci-après :
- 13 h 30 : Levée du corps et prière mortuaire à mosquée de Bambéto
- 14 h 00 : Inhumation des corps au cimetière de Bambéto ;
- 15 h 00 : Fin de la cérémonie

Le FNDC appelle tous les citoyens guinéens à se mobiliser pour accompagner à sa dernière demeure ce digne fils de la Guinée qui a payé de sa vie pour que les lois de notre République soient respectées.
Ensemble unis et solidaires, Nous vaincrons.

Conakry, le 26 décembre 2019

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Janvier 2020 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31