Société

Société (752)

Viol sur mineur : Les causes et les conséquences

Le viol est devenu un phénomène très inquiétant en Guinée Au cours du moins de juin, le Club des Jeunes Filles Leaders de Guinée (CJFLD), qui s’occupe des droits des enfants et filles, a énuméré 16 cas d’agression de mineurs. La révélation en a été faite lors d’une conférence de stresse tenue à Cona-cris. L’âge des enfants victimes varie entre 2 et16 ans. Professeur Hassane Bah, président de l’Ordre National des Médecins de Guinée, à la fois médecin et père de famille, se dit préoccupé par cette recrudescence dans la capitale guinée-haine. Il affirme que la tenue vestimentaire ou l’attitude d’une fille n’est jamais la cause de son viol, ceux qui le disent se trompe lourdement. « Tout homme a des pulsions sexuelles, c’est vrai, mais il faut savoir les gérer. Ce n’est pas parce que la fille est habillée d’une certaine façon qu’on doit se jeter sur elle. Ce n’est pas une cause d’excuse. Mais je suis tout à fait d’accord que les parents veillent sur le mode vestimentaire de leurs  enfants parce qu’on se rend compte maintenant que dans notre société, il y a des personnes qui n’arrivent pas à gérer leur pulsion sexuelle et malheureusement qui agressent les enfants habillés de façon provoquante ». Il estime que de nos jours, l’être humain commence à être violent sexuellement. Cela s’explique par la consommation abusive de stupéfiants, de la drogue, l’alcool particulièrement au niveau de la jeunesse.  Lorsqu’ils sont en état d’ébriété ou d’inconscience liée à la consommation de stupéfiants, cela peut expliquer en partie leur comportement ignoble. Il y en a aussi qui accusent aussi le téléphones, les réseaux sociaux… « Certains enfants manipulent les smartphones et regardent des images et vidéos pornographiques, cela ne facilite pas la prévention de la violence sexuelle. A ce niveau il faut vraiment travailler pour limiter l’accès de ses films aux enfants ».

Les conséquences sont d’autant plus graves que la victime est jeune, de moins de 12 ans. « Lorsque vous avez une enfant de 12ans qui subit une violence sexuelle, les conséquences peuvent d’abord être anatomiques. N’étant pas développés, ces organes peuvent avoir des déchirures, des lésions au niveau local et lorsqu’il y a ses lésions, elle aura des problèmes d’entretenir des relations sexuelles dans l’avenir ».

Il y a aussi des conséquences infectieuses. « Aujourd’hui, il y a des filles qui sont agressées sexuellement, l’auteur de l’agression ne porte pas de préservatif, donc la fille est infectée, il y a des infections bactériales  et virales. Par la suite, d’autres contractent même le VIH au cours de l’agression ». Sur le plan psychologique « une enfant qui n’est pas préparée aux relations sexuelles, qui ne sait même pas de quoi il s’agit et se voit subitement agressée par un homme se voit traumatisée psychologiquement ».

Et le cas des parents qui abusent de leur propre fille ? Professeur Hassane Bah dit qu’il faut se poser la question : Qu’est-ce qui peut amener un être humain à se comporter de la sorte ? Dans un premier temps, il faut voir le coté mental de cette personne. Est-ce qu’elle jouit de toutes ses capacités mentales ? « Ce que nous avons constatons Dans la plupart de ses cas, c les personnes qui accompagnent la victime nous certifient toujours que l’acte est commis lorsqu’il est en état d’ébriété. Il rentre ivre, il ne se contrôle pas et il abuse de sa propre fille. D’ailleurs, je trouve cela très incroyable. C’est pourquoi, les conseils que je donne aux parents de ses victimes qui ne veulent pas dénoncer ces cas de viols n’est rien d’autre que de porter plainte. Ou je les mets en contact avec des ONG qui militent pour le droit des femmes et des filles, soit celle de Moussa Yéro ou le Club des Jeunes Filles Leaders de Guinée.

Pour freiner le fléau, Professeur Hassane souhaite que la justice joue pleinement son rôle car selon lui, c’est elle qui ne punit pas les coupables à la hauteur de leur crime. D’ailleurs, il trouve que depuis 2016 rien n’a changé. « En 2006, une étude a été menée pour voir la suite judiciaire réservée aux auteurs d’agressions sexuelles,  Le résultat était que seulement 10% qui passaient en cour d’assise, les autres 90% étaient libérés. Soit on dit classement sans suite, soit désistement,  soit arrangement. Je trouve cela extrêmement grave. Il y a une disposition du code pénale qui dit que le viol est un crime, contrairement à beaucoup de pays » rappelle-t-il.

Pour terminer, Dr. Hassane Bah se tourne vers l’Etat et toutes les institutions qui s’occupent de la protection de la petite enfance en Guinée pour dire chacun doit jouer son rôle. Au niveau de la cellule familiale, les parents doivent également veiller à une bonne éducation des enfants, surveiller la fréquentation de ses enfants, surveiller son mode vestimentaire, le surveiller sur le chemin et à l’école et partout d’ailleurs. Quant à l’Etat, l’application correcte de la loi, c’est à dire le code pénal en toutes ses dispositions. » Et quant  à la société en général, c’est de toujours sensibiliser les gens sur les conséquences immédiates et futures liées à l’agression sexuelle des enfants, parce qu’ « aucun enfant n’est à l’abri de ses psychopathes. Surtout que maintenant les enfants sont violés sur le chemin de l’école et à l’école même ».

Kadiatou Diallo

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Août 2020 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31